2021, avez vous anticipé la réforme quinquennale SURFI ?

La dernière évolution remontait à 2015, avec une première mise en application au 1er janvier 2016, la prochaine évolution du reporting SURFI (Système unifié de reporting financier) est bien plus qu’un changement de taxonomie, c’est un changement de philosophie.

Cette évolution comprend tout d’abord une nouvelle taxonomie : RUBA ( Reporting Unifié des Banques et Assimilés ) qui traduit un élargissement du scope déclaratif BCE en matière de statistiques monétaires et qui s’intéresse de plus près à l’immobilier, aux actions et aux Cash-Flows des banques.

Continuer la lecture de « 2021, avez vous anticipé la réforme quinquennale SURFI ? »

LA DECLINAISON EN DROIT EUROPEEN DE LA « CAPITAL REQUIREMENTS DIRECTIVE » (CRD) 5

La Commission a proposé un texte en novembre 2016. En novembre 2017, les Etats membres ont conclu qu’ils n’arriveraient pas à adopter le texte avant fin 2017. Les négociations CRDV/CRRII reprendront (sous une présidence bulgare) au premier semestre.

L’adoption est prévue début 2019.

Continuer la lecture de « LA DECLINAISON EN DROIT EUROPEEN DE LA « CAPITAL REQUIREMENTS DIRECTIVE » (CRD) 5 »

DES NOUVELLES REGLES PRUDENTIELLES : ACCORD DIT « BALE 3 » DU 7 DECEMBRE 2017

Les banques centrales se sont mises d’accord le 7 décembre 2017 sur les  grandes orientations de la prochaine réforme des règles prudentielles bancaires.

Les changements à venir impactent le modèle de calcul des risques pondérés – qui peut être standard ou propre à chaque banque – servant de référence pour définir l’exigence en fonds propres.

Ils visent à plus de robustesse pour les modèles développés en interne par les banques ; à plus de pertinence pour le modèle dit standard que les banques utilisent par défaut (si elles n’ont pas de modèle interne spécifique).

 

Continuer la lecture de « DES NOUVELLES REGLES PRUDENTIELLES : ACCORD DIT « BALE 3 » DU 7 DECEMBRE 2017 »

ANACREDIT : REPORTING EUROPEEN

NOUVEL OUTIL D’ANALYSES APPROFONDIES ET CIBLÉES EN MATIÈRE DE CRÉDIT

La récente crise financière a mis en lumière l’enjeu, pour les autorités de contrôle prudentielles, de disposer de données granulaires en matière de crédit, données sur lesquelles pourraient se fonder les orientations des politiques monétaires et les mesures de surveillance des risques à l’échelle eu­ropéenne, ainsi que l’échange d’informations transfrontalières sur les contreparties.

 

 

Continuer la lecture de « ANACREDIT : REPORTING EUROPEEN »